[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le Ministère de la Justice a profité du mois d’août pour mettre à jour le site justice.fr. Encore un peu brouillon, il témoigne d’une volonté accrue d’aider le justiciable dans ses démarches juridiques du quotidien : litiges portant sur un bail commercial, changement de régime matrimonial, action en responsabilité médicale… Les thématiques visées foisonnent.

Ce qui peut nous intéresser, ce n’est pas tant le répertoire d’informations qui y figurent mais la manière dont elles sont présentées. Au lieu de noyer le visiteur sous une masse indigeste de données, c’est lui qui affine progressivement sa recherche.

Ce type de design peut s’avérer très efficace au sein d’une entreprise pour amener ses clients internes vers une documention pertinente. Pour y parvenir, une méthode simple consiste à :

1. Répertorier toutes les situations que vous visez. Par exemple, dans le cadre d’une intiative éthique et compliance, cela donnerait :

  • « vous êtes en conflit avec un autre employé »,
  • « vous avez reçu un cadeau d’un client »,
  • « on vous a transmis par erreur des informations confidentielles » …

Bref, vous avez compris. A ce stade, on est pas loin du traditionnel FAQ.

2. Dresser un arbre décisionnel en fonction des situations précitées. Pour chacune d’entre elles, tâchez de lister toutes les informations qui pourraient être utiles à vos employés. Cet arbre décisionnel, qui peut très bien être ébauché sur papier vous permettra de vérifier la cohérence de votre mapping. S’il n’est pas trop complexe, Powerpoint vous suffira. Sinon, draw.io est pas mal du tout et aura l’avantage de vous garantir un espace infini pour votre arbre.

3. Transposer votre arbre décisionnel en ligne. Rien de mieux qu’un intranet pour commnuniquer au plus grand nombre votre outil pédagogique. A ce stade, votre arbre décisionnel peut justement conserver le format d’un arbre ou bien s’apparenter à du mind-mapping à l’instar de ce que justice.fr propose. Si vous souhaitez avoir une idée du résultat, vous pouvez utiliser gratuitement l’application Mindly.

Facile d’accès, elle sera très utile pour tester la compréhension de votre mapping avec vos collègues. Alors, prêts à vous lancer dans votre premier mapping juridique 🙂 ?[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]