Les chat bots, ou petits robots conversationnels sont très « hypes », mais en quoi sauraient-ils nous aider dans notre quotidien de juriste ? Mettons en quelques un à l’épreuve pour nous faire un avis.

> Bot.Nerdic a pour ambition de vous présenter le cadre légal qui s’appliquera à votre activité si vous montez une boîte. L’essayer c’est malheureusement constater son niveau de reconnaissance du langage naturel encore trop faible. Pour parvenir à un résultat, il vous faudra répondre extrêmement simplement aux questions posées. Puis, le bot vous décrit les différents textes auxquels vous êtes soumis.

> Ramjet ressemble davantage à un questionnaire à choix multiples qu’à un bot doué de compréhension. Il vous questionnera sur votre activité et ce que vous recherchez, tout en prenant vos coordonnées. Peu ou prou, l’expérience confine à un formulaire ludique destiné à mieux vous connaître et vous orienter vers le site de leurs créateurs : Legal Pundits.


> Advobot est certainement l’un des plus évolué à ce jour car il vous permet de générer des modèles utilisables tels qu’un accord de confidentialité. L’expérience demeure laborieuse mais vous aboutirez tout de même à un document téléchargeable et pour l’instant gratuit. A ce jour, ce bot requiert une inscription sur Slack, le service qui a déjà révolutionné une partie de la communication en entreprise.


Nul doute que ces bots vont se perfectionner mais à ce jour, ils restent bien proches d’un arbre de décisions basique. Demain peut-être pourront-ils faire face à une casuistique complexe et propre à l’homme. Qui sait 😉 ?